Ne cessez jamais de vous émerveiller…

Soyez à l’écoute de ce qui vient du plus profond de votre intérieur.
Connectez-vous à vous et laissez émerger vos émotions, c’est en les acceptant que vous apprendrez à vous connaître vraiment.
Ne laissez pas vos illusions diriger votre vie.
Ecoutez votre mélodie intérieure.

 

jw7octtk

 

 

 

Année 2018 en pleine conscience !

Janvier 2015

Que cette année vous soit belle, riche en rêves et promesses…

En début d’année tous les vœux se ressemblent, plus ou moins !
Comme chaque année et on le sait déjà, certaines (ou parfois toutes mais restons optimistes) de nos résolutions s’essouffleront et ne termineront pas l’année…

 Et si pour une fois nous parlions plutôt de rêves et de promesses…

Des rêves de vie qui nous font vibrer et qui nous donnent souvent le courage de continuer d’avancer et de regarder l’avenir avec espoir et enthousiasme. N’oublions pas ces rêves et même pourquoi ne pas essayer de les atteindre… Après tout qu’avons-nous à perdre ?

Des promesses que nous pouvons nous faire en toute intimité et objectivité pour se faire plaisir, pour mieux prendre soin de soi et des autres. Tout simplement vivre en pleine conscience avec nos faiblesses, nos forces et nos émotions.

Nous ignorons tous et toutes ce que les douze mois à venir nous réservent encore comme surprises ! Et comme nous sommes des personnes lucides et responsables nous n’attendons pas que la caractéristique principale de cette année 2018 soit d’être bonne ! En tout cas pas pour tout le monde, nous le savons bien.

Alors cette année, restons connectés à la réalité de notre humanité. Cessons de ne pas voir, ne pas entendre, ne pas parler… Soyons connectés au monde mais pas uniquement à celui des smartphones, de l’internet, des casques dans les oreilles, des médias, des réseaux fermés… NON, connectons-nous au monde de l’Humain, ouvrons-nous aux sensations et aux émotions de la vie de chaque jour avec des êtres vivants comme partenaires. Tout simplement vivre chaque instant qui s’offre à nous en pleine conscience et savourer tous les plaisirs que nous pourrons saisir chaque jour, à tout moment et que bien souvent, par le mode d’agitation que nous imposons à nos vies, nous ignorons. Ralentir non pas pour être passif mais pour accueillir et vivre  plus intensément chaque plaisir de notre vie.

 Enfin, n’oublions pas les autres, ceux et celles qui dans l’adversité actuelle ne sont pas ou ne sont plus en capacité de profiter pleinement de la vie. Ouvrons-leur un espace dans notre cœur, dans notre vie pour les écouter, les comprendre et si nous pouvons, les aider.

 Finalement, belle feuille de route pour l’année 2018, non ?

Humainement vôtre !janvier22015

L’implication : un grand pas pour l’entreprise

Comment développer, renforcer l’implication des salariés au sein de l’entreprise ?

La crise, les changements successifs, les incessantes réorganisations pour s’adapter au marché économique et à l’évolution réglementaire éprouvent l’entreprise et ses salariés. Les conséquences de ces turbulences se manifestent souvent par le désengagement, la défiance, la démotivation… La lassitude pèse sur le climat social de l’entreprise d’aujourd’hui.

L’entreprise a besoin de recentrer ses ressources pour recréer de la cohésion entre les managers et leurs équipes, renforcer le lien social dans l’entreprise. Pour cela, les salariés doivent être davantage impliqués dans le dialogue et la stratégie de l’entreprise.

La communication, le management, les modes de fonctionnement doivent évoluer vers plus de démocratie et de responsabilité entre les différents acteurs : dirigeants, managers, salariés.

La communication descendante, à sens unique, a démontré ses limites ! Donner la parole aux salariés, leur permettre de s’exprimer sur la vie de l’entreprise c’est les responsabiliser, les impliquer dans le projet de l’entreprise. C’est un acte de confiance.
Le partage de l’information, du savoir privilégie l’engagement et le sentiment d’appartenance à l’identité de l’entreprise. La formule selon laquelle, pour diriger et gouverner il faudrait conserver l’information et le savoir, n’a plus d’avenir dans le management actuel. Aujourd’hui, le pouvoir doit se tourner vers plus de partage, de valeurs collectives et humanistes.

Pourquoi se priver de toutes les intelligences qui composent l’entreprise ?
Pourquoi ne pas  bénéficier de toutes les compétences et connaissances des hommes et des femmes qui travaillent pour l’entreprise ?
Car si l’on a recruté ces hommes et ces femmes avec chacun et chacune leurs différences,  n’est-ce pas parce que l’entreprise a besoin de toute cette diversité pour la faire fonctionner mais aussi pour la développer ?

Une réponse unique : l’entreprise doit capitaliser sur toutes les intelligences, les compétences et connaissances. Elle doit favoriser l’expression collective de ce capital pour enrichir sa stratégie. C’est ainsi que la confiance pourra remplacer la défiance actuelle dont souffre le monde de l’entreprise.

Des solutions existent :

  • Créer des espaces de liberté pour l’expression collective, l’échange sur les événements de l’entreprise…
  • Organiser et animer des ateliers participatifs pour aborder les sujets qui constituent la vie de l’entreprise.
  • Accompagner et favoriser la réflexion et l’innovation.

Encourager les initiatives, la créativité, les actions collectives et participatives, c’est ouvrir de nouveaux horizons pour mieux travailler ensemble, pour mieux vivre la vie de l’entreprise.

Pour créer une dynamique, l’entreprise doit se sortir de l’immobilisme actuel.
Pour redonner confiance, l’entreprise doit se sortir du mutisme actuel.

Cependant, cet engagement ne conduit certainement pas à permettre tout et n’importe quoi !
Tout le monde le sait, la confiance se mérite et en tant que responsable des hommes et des femmes qui la composent, l’entreprise doit veiller à ce que ces actions se fassent dans un cadre défini avec des règles qui respectent à la fois l’individualité de chacun et l’intérêt commun.

« Je te fais confiance, mais ma responsabilité est de vérifier que tu mérites cette confiance et de réajuster le cadre si nécessaire ».
C’est la solution indispensable pour que cette confiance évolue dans la réciprocité d’une responsabilité commune.

Et à tous ceux et celles, qui dès qu’on évoque le bien-être et l’innovation en entreprise s’écrient «mais, on n’est pas chez les bisounours » ! Répondons : exact, tout le monde s’en sera aperçu…
Que tout le monde se rassure, quand on considère l’immensité de la tâche, ne serait-ce que diminuer la défiance actuelle, le monde des « bisounours » n’est pas pour demain et tant mieux car là n’est pas l’objectif à atteindre !

Alors au boulot tous ensemble pour réinventer la vie en entreprise…

TOUS RESPONSABLES !

Le mal d’entreprise, le mal économique, le mal politique, le mal mondial…

Nous en souffrons tous actuellement, plus ou moins, selon que nous sommes plus ou moins bien lotis à ce moment précis, car attention le mal a la capacité de se déplacer !

On lit un peu partout que face à ce mal sociétal, nous serions devenus inquiets, moroses, pessimistes, individualistes, paralysés et bien d’autres choses encore !

Que celui ou celle qui n’a jamais douté, nous lance le premier MAL !

Mais nous, nous les mieux lotis, chacun dans son rôle que pouvons-nous faire ?

Ne pas céder, ne pas se résigner, ne rien lâcher et avancer pour ne pas accepter la fatalité quelle qu’elle soit, collective ou individuelle. Tout le monde détient une part de responsabilité dans ce qui se passe ou ce qui peut être fait pour améliorer les choses.

Osons l’audace, le courage, la solidarité

En entreprise, privilégions l’intérêt collectif. Cessons de penser à l’intérêt individuel exclusif et immédiat. Revisitons notre rapport au pouvoir pour cultiver une vision généreuse et prometteuse de la stratégie de l’entreprise. Développons un management centré sur l’humain avec des valeurs fortes.
Dirigeants, managers soyez innovants, bienveillants pour ancrer la motivation dans vos équipes. Ne tolérez pas les incivilités, l’intolérance, donnez l’exemple :

Osez couper le portable lors des réunions, pendant les entretiens.
Osez ne pas organiser de réunions tardives en fin de journée.
Osez développer le télétravail quand cela est possible.
Osez recruter le CV imparfait et croyez dans l’énergie, l’envie, le potentiel de celui ou celle qui est en face de vous.
Osez encore bien plus ! Imaginez…

En société, ne succombons pas à la dictature de la pensée et du comportement uniforme. Soyons différents, uniques mais solidaires dans l’intérêt général et le respect de l’autre.
Ne fermons pas les yeux à ce qui nous entoure sous prétexte que nous n’y pouvons rien.
Etre attentifs au bien-être et à la sécurité des autres, au-delà d’être des citoyens  responsables c’est aussi construire un environnement meilleur dans lequel nous vivrons.
Réagissons aux incivilités, à l’agression quelle que soit sa forme et son expression.
Osons être Responsables de nos actes et de nos pensées.

Dans notre vie, cultivons le bonheur ! Nous pouvons tous et toutes cultiver et fleurir notre jardin intérieur. Apprenons à penser par nous-mêmes et ne soyons pas esclaves des effets de mode que la société nous impose ou des normes sociales qui ne nous conviennent pas. Vivons nos envies sans nous laisser paralyser par nos peurs.
Et si vous avez des difficultés pour vivre pleinement votre vie,
Osez sortir de vos zones de confort,
Osez essayer d’admettre la possibilité du changement et de devenir acteur de votre vie.

Nous pouvons tous et toutes agir sur plusieurs champs à la fois.

Ne soyons pas sourds, aveugles et muets : NON AU MAL

Et disons-nous : IL NE PASSERA PAS PAR MOI